Free Returns. Standard Shipping. Orders $99.

Ronda

Quand on parle d’Andalousie, la petite ville blanche de Ronda fait partie, en général, des premiers endroits auxquels les gens pensent. Idéalement située dans les terres entre les villes de Séville et Malaga, c’est une halte idéale lors d’un roadtrip dans la région en chemin pour le célèbre Caminito del Rey ou le magnifique parc naturel de El Torcal de Antequera.

 

Ronda est un magnifique exemple de cité andalouse avec ses influences arabes, ses palais, ses maisons blanches, son pont emblématique qui surplombe la gorge El Tajo… Elle est aussi considérée comme la capitale spirituelle de la tauromachie avec les arènes les plus anciennes du pays.  Ronda est une ville romantique, dominant toutes les collines de la Serranía, qui fut le refuge des légendaires bandits andalous, et dotée d’un pont vertigineux sur la gorge du Tajo, et d’arènes du XVIIIème siècle, mais aussi d’une splendide vieille ville, digne des plus beaux villages blancs : la Ciudad

Les villages Blancs -  Setenil de las Bodegas

Vous vous êtes déjà demandé pourquoi les villages en Andalousie sont-ils blancs ? A vrai dire, il y a une signification historique qui a évoluée dans le temps. Les maisons sont blanches parce qu’elles sont recouvertes de chaux. Initialement, le blanc de chaux était là pour combattre les épidémies. Le blanc et notamment l’oxyde de calcium de la chaux avaient des propriétés antiseptiques et anti-bactériennes. On recouvrait les bâtiments afin de préserver la santé des habitants et éloigner les virus. Au fil du temps, la tradition reste perpétuelle et maintenant est intégrée dans les cahiers des charges de l’urbanisme. Aujourd’hui, véritable attrait touristique, les villages blancs ont le vent en poupe grâce à leur charme incroyable.